chaud. prix sac Vanessa Bruno pliage

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Usant de nos priviléges de narrateur, entrons dans cet hôtel que lesprofanes, passant dans la rue silencieuse, considéraient d’un oeild’envie. Onze heures venaient de sonner. Dans un boudoir du premierétage, donnant sur le pan qui s’étendait jusqu’à la rue Blanche, unefemme étendue sur un canapé paraissait plongée dans un profond sommeil.Sa tête, rejetée en arrière, s’encadrait dans un coussin couvert depoint d’Angleterre. Ses cheveux dénoués roulaient comme un flot noir surla soie à teinte d’or et venaient tomber sur le tapis oriental quicouvrait le plancher. Cette femme était admirablement belle, et siexpressive que soit cette épithète, elle ne rend qu’imparfaitementl’idéale perfection du visage de la dormeuse. C’était la rectitudegrecque dans toute sa plastique quasi divine; mais la statue vivait, etsous cette peau d’une blancheur éblouissante, où s’entrelaçait le réseaubleu des veines, on voyait courir le sang vivace et chaud. prix sac Vanessa Bruno pliage
Les yeuxétaient fermés; mais des paupières, d’où tombaient de longs cils quiformaient comme une frange de soie, il semblait qu’un rayon glissât, àla fois tentateur et fascinant. Le buste, porté en avant par la pose decette femme étendue, avait cette netteté de formes que les sculpteursantiques ont su donner à leurs immortelles créations; et sous l’espècede tunique noire, passementée d’or et brodée de pierreries, quil’enveloppait, le corps moulé semblait une création artistique. Etcependant, à ces lèvres purpurines, entre lesquelles blanchissaient desperles, on eût demandé un sourire jeune, presque insouciant. N’était-cedonc pas une jeune fille, presque une enfant, qui dormait là, oublieusedu monde, ignorante de la vie? Pourquoi ce front si blanc semblait-ilrigide comme s’il eût été ciselé dans l’ivoire? Pourquoi ce seinpersistait-il à ne pas battre sous quelque vibration intime? Pourquoicette main fine, qui pendait comme une de ces fleurs, aux teintes delait, qui s’inclinent sur les lacs de l’Orient, avait-elle, dans sanégligence même, je ne sais quelle dureté de geste inconscient? Leboudoir où dormait cette créature que tout homme eût saluée reine debeauté, eût difficilement révélé ce qu’elle était, ce qu’elle pensait,ce qu’elle rêvait en ce moment même où sa pensée était peut-êtreentraînée dans les mirages du sommeil. Certes, jamais fantaisie demillionnaire n’eût pu réaliser plus éblouissant caprice… Vanessa Brunos pas cher soldes .La pièce était petite, ou du moins paraissait telle, tant l’éclat destentures de soie jaune, rehaussées d’or mat, troublait le regard ettrompait sur sa dimension réelle. Les plis, artistement drapés, étaientretenus par des torsades tissées d’or et d’argent, sur lesquellescourait, comme un serpent étincelant, une bande formée de diamants àl’éclat blanc, d’améthystes au reflet violet, de topazes, de rubis,d’émeraudes d’un vert éclatant… Au plafond, les tentures–quirappelaient cette étoffe des contes de fées, couleur dusoleil–formaient une sorte de dôme au centre duquel une lampe,suspendue à trois chaînes d’or, jetait, à travers un globe de cristal àmille facettes, ses rayons brillants sur les pierreries dont le nombresemblait s’accroître sous le regard. C’était comme un croisement derayons qui étonnait plutôt qu’il ne séduisait: il est une sorted’ivresse qui donne au cerveau cette répercussion étoilée. Vanessa Brunos pas cher pliage
… Et cettefemme, le plus beau diamant de cet écrin semblait, comme ces pierresfroides, avoir leur immobilité, qui sait, leur dureté, peut-être….

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »